HAY Auguste

Par Pierre Schill

Né le 30 mars 1913 à Bousbach (Lorraine annexée à l’Allemagne), mort le 30 janvier 1993 à Freyming-Merlebach (Moselle) ; mineur ; syndicaliste CFTC de Moselle, vice-président de la Fédération régionale des mineurs CFTC de Lorraine, président de la section des mineurs CFTC de Bousbach (Moselle), délégué mineur du puits Gargan des Houillères de Petite-Rosselle (Moselle), membre du conseil d’administration des Houillères du bassin de Lorraine (HBL), administrateur de la Société de secours minière de Petite-Rosselle, délégué mineur.

Auguste Hay dans les années 1960. Il est à droite.
Auguste Hay dans les années 1960. Il est à droite.
Collection Pierre Schill

Originaire du village de Bousbach (Moselle), Auguste Hay était issu d’une famille de cinq enfants dont le père était cordonnier. Il travailla d’abord dans la Marine, avant de débuter sa carrière aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) au lendemain des grèves de l’été 1936 lorsqu’il trouva un emploi au puits Gargan. Il adhéra au syndicat des mineurs CFTC où il milita jusqu’à sa mort. Auguste Hay avait été particulièrement marqué par la crise économique et sociale des années 1930 au moment où il cherchait à entrer dans la vie active.

Candidat CFTC aux élections des délégués mineurs d’avril 1955 pour la circonscription du puits Gargan, il fut battu par le candidat de la CGT qui rassembla 84,7 % des voix. Il se représenta, sans plus de succès, aux élections de mai 1958.

Il fut élu délégué mineur lors des élections de mai 1961 en obtenant 39,4 % des voix contre 50,9 % au candidat CGT. Les particularités de scrutin professionnel permettaient aux syndicats minoritaires d’emporter certaines circonscriptions. Il fut réélu lors des élections de mai 1964 en rassemblant cette fois la majorité des suffrages exprimés puisqu’il totalisa 58,5 % des voix contre 36,3 % au candidat de la CGT. Il fut réélu lors des élections de mai 1967 mais en obtenant seulement 43,4 % des suffrages contre 51 % au candidat de la CGT.

Élu en 1957 au comité d’entreprise des HBL, il fut élu en 1959 vice-président de la Fédération régionale des mineurs CFTC de Lorraine et occupa cette fonction jusqu’à son départ en retraite le 1er septembre 1968. Il fut pendant une dizaine d’années membre du conseil d’administration des HBL.

Aux élections de novembre 1959, il fut élu au conseil d’administration de la Société de secours minière de Petite-Rosselle. La liste de la CFTC obtint 34,9 % des suffrages exprimés et quatre élus contre 44,8 % et 5 élus à la CGT. Il fut à nouveau candidat aux élections de novembre 1964 sur la liste CFTC qui obtint 31,6 % des suffrages exprimés et quatre élus, dont il faisait partie, contre 44 % et cinq élus à la CGT. Il se représenta une dernière fois aux élections de novembre 1969 et fut élu au poste d’administrateur suppléant.

Auguste Hay était une figure respectée dans le syndicalisme minier du bassin houiller lorrain, notamment parce qu’il fut souvent partisan de l’unité d’action avec le syndicat des mineurs CGT. Il fut par ailleurs très impliqué dans la vie de sa commune, où il présida l’antenne locale d’une banque mutualiste, et dans celle de la paroisse catholique.

Auguste Hay avait épousé Elisabeth Koch en 1938 et était père de quatre enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88412, notice HAY Auguste par Pierre Schill, version mise en ligne le 9 janvier 2013, dernière modification le 10 juillet 2010.

Par Pierre Schill

Auguste Hay dans les années 1960. Il est à droite.
Auguste Hay dans les années 1960. Il est à droite.
Collection Pierre Schill

SOURCES : Archives des Houillères du Bassin de Lorraine : dossier personnel ; Vt53-B3 ; Vt233-B95. — Archives personnelles de Robert Mourer. — Archives du Syndicat des ouvriers mineurs CGT de Moselle : presse syndicale des années 1950. — Renseignements fournis par son fils Emile Hay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément