JEKO Louis, Clément.

Par Didier Bigorgne

Né en 1861 à Paris ; ouvrier cantonnier ; militant du POSR à Paris.

Jeko résidait à Paris, 15 passage de la Ruelle dans le XVIIIè arrondissement. Il exerça longtemps le métier de cantonnier.

En 1897, Jeko militait au Groupe central du XVIIIè arrondissement affilié au POSR. Dans Le Parti Ouvrier du 11 juillet 1899, il fut le signataire, au nom du POSR, d’un amendement sur la question de la grève générale pour le futur congrès socialiste international de 1900 à Paris, sa mise à l’ordre du jour ayant été repoussée par la conférence préparatoire de Bruxelles.

Aux élections municipales de mai 1900, Jeko se présenta, sans l’autorisation de son parti, dans le VIIIè arrondissement, quartier des Champs-Elysées : il recueillit 6 voix (0,29% des suffrages exprimés). En 1902, il fut candidat, avec l’étiquette socialiste indépendant, aux élections législatives dans la deuxième circonscription du VIIIè arrondissement : il obtint 66 voix.

Un rapport de police daté de 1898 (Appo Ba 688) décrivait Jeko comme étant un agent de l’abbé Garnier.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article81728, notice JEKO Louis, Clément. par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 18 octobre 2016, dernière modification le 18 octobre 2016.

Par Didier Bigorgne

Sources : Le Parti Ouvrier, 1897 à 1900.— Michel Offerlé, Les socialistes et Paris, 1881-1900. Des communards aux conseillers municipaux, thèse de doctorat d’État en science politique, Paris 1, 1979.— Didier Bigorgne, Les allemanistes (1882-1905). Itinéraires, place et rôle dans le mouvement socialiste français, Thèse de doctorat, Université de Paris 13, 2001.

Version imprimable Signaler un complément