NICOLETIS John, Minos, Stéphanos

Par Claude Pennetier

Né le 11 février 1893 à Paris (VIIIe arr.), mort le 25 août 1987 à Paris (Ve arr.) ; ingénieur polytechnicien ; militant socialiste de Chevilly-Larue (Seine, Val-de-Marne) ; volontaire en Espagne républicaine ; résistant.

Fils d’un médecin, John Nicoletis se présenta, sans succès, en mai 1935 aux élections municipales de Chevilly-Larue sur la liste du Parti socialiste SFIO. Volontaire en Espagne du 22 août 1936 au 25 octobre 1937, lieutenant-colonel, il se mit au service des républicains espagnols pour l’armement et les poudres. Vice-président de la Fédération nationale des officiers de réserve républicains, il adressa le 12 décembre 1937 un rapport sur la situation militaire en Espagne aux dirigeants socialistes, Alexandre Bracke et Jean Zyromski. Il demandait que son nom ne soit pas indiqué en cas de publication car « je suis appelé, écrivait-il, à y agir fréquemment, il ne faut pas que mon action puisse être gênée ». Il voulait combattre « la mentalité de défaitisme qui a envahi pas mal de nos camarades à propos de l’Espagne ».

Sous l’Occupation, John Nicoletis entra dans la Résistance.

Marié en 1922 à Rio de Janeiro (Brésil), remarié en 1964 à Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine), John Nicoletis, à la fin de ses jours, était membre de l’Amicale des volontaires en Espagne républicaine, Amicale des anciens volontaires français en Espagne républicaine (AVER) et habitait Bourg-la-Reine (Seine, Hauts-de-Seine).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73959, notice NICOLETIS John, Minos, Stéphanos par Claude Pennetier, version mise en ligne le 12 septembre 2009, dernière modification le 23 octobre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. AVER — Arch. Com. Chevilly-Larue. — Arch. J. Zyromski, dossiers Espagne. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément