ODIO Joseph

Né le 17 octobre 1830 à La Flèche (Sarthe) ; ouvrier filassier.

Garde, en 1871, au 268e bataillon fédéré et fait prisonnier le 1er mai, il fut condamné, le 8 mars 1872, par le 16e conseil de guerre, à cinq ans de détention.

Veuf, Joseph Odio n’avait pas d’enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article67255, notice ODIO Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 août 2013.

SOURCE :Arch. Nat., BB 24/807.

Version imprimable Signaler un complément