BALLAZ François, Marie, dit Balle

Né le 12 septembre 1850 à Arith (Savoie) ; ouvrier tisseur à Lyon ; condamné à mort, en mars 1871, et exécuté en octobre 1871.

Le 20 décembre 1870, Arnaud, commandant de la Garde nationale, fut mis à mort par des émeutiers. Accusé d’avoir achevé le commandant, Ballaz fut, par contumace, condamné à mort, en mars 1871. Arrêté le 15 avril à Châlons-sur-Marne (Chalon-sur-Saône, d’après la Gazette des Tribunaux), il fut condamné à mort le 1er juin 1871 par le 2e conseil de guerre de la 8e division militaire, et exécuté plus de quatre mois après (cf. Gazette des Tribunaux, 14 octobre 1871).

Avaient été condamnés avec lui et pour le même motif, en mars 1871 : Bouvret et Jas : condamnation à mort par contumace ; Brack, Bruyat et Chol : déportation dans une enceinte fortifiée (contumace) ; Gadoux, Fournier et Morel : cinq ans de travaux forcés ; Paquet : cinq ans de réclusion ; Gallot : un mois de prison et 15 F d’amende.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article51713, notice BALLAZ François, Marie, dit Balle , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/725. — Gazette des Tribunaux, 9-24 mars 1871, sq.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément