PAGE Antoine Pierre

Ouvrier bijoutier né en 1812, communiste matérialiste du groupe des Humanitaires en 1841 à Paris, et co-auteur d’articles de L’Humanitaire, journal publié par Gabriel Charavay* et le groupe. Il s’affirmait partisan de l’union libre Page fut arrêté le 12 septembre 1841 en compagnie d’une vingtaine d’autres et traduit devant le tribunal correctionnel de la Seine, condamné en novembre dans la Seine, pour association illicite, à six mois de prison et 50 F d’amende. Voir Gabriel et Jean Charavay*.
En 1848, il était installé à Paris, rue Saint-Merry. Au lendemain de la Révolution de février, il fut envoyé par le Club des clubs à Graville (Granville, Manche ?), pour y faire de la propagande révolutionnaire.
Il fut l’un des principaux organisateurs à l’automne 1848 du banquet des travailleurs socialistes tenu le 3 décembre à la barrière du Maine en présence de 1500 personnes. Il y prononça un toast à la propriété, « non à la propriété fruit du parasitisme ; mais à la propriété morale et vraie résultant du travail ». Il se chargea également de la publication du compte rendu.
En mai 1849, il fut désigné par les Communistes révolutionnaires parisiens, avec Gibot* et Eugène Fomberteaux*, pour être un de leurs candidats aux élections législatives. Il habitait alors 8, rue de la Jussienne. S’identifie-t-il avec Page*, de la Commission des secours fraternels pour les familles des détenus politiques ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35696, notice PAGE Antoine Pierre , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 18/1472. — Banquet des travailleurs socialistes. Président : Auguste Blanqui, détenu à Vincennes. Compte rendu, paris, chez Page éditeur, 1849, in-12, 36 p. — Programme électoral des communistes révolutionnaires, Paris, impr. de Beaulé et Maignard, nd [1849], in-folio plano. — La Commune sociale, journal mensuel des travailleurs, n°5, mai 1849. — Lucas, Les Clubs et les clubistes, op. cit. — M. Dommanget, Blanqui et la Révolution de 1848, op. cit. — Jacques Grandjonc, Communisme/ Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989, p. 501. — Notes de M.Cordillot et J. Grandjonc.

Version imprimable Signaler un complément