OLIVIER Louis

Né à Nalliers (Vendée) vers 1815. Tailleur d’habits à Paris, 34, rue et passage des Prouvaires, avant 1848. Il entra dans la garde nationale, après la révolution de Février, se fit inscrire aux Ateliers nationaux, fut membre du club des Incorruptibles (6, rue Bertin-Poirée), et, selon la police, président d’un autre club, qui aurait été communiste. Il revint en Vendée vers le milieu de juin, peut-être avant l’insurrection ouvrière parisienne. Il fut poursuivi pour propagande en Vendée, mais acquitté par les assises, le 29 août 1848.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article35631, notice OLIVIER Louis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Vendée, série U non classée, Cour d’assises 1848 : surtout rapport du commissaire de police du quartier Saint-Eustache, 14 juillet 1848, n° 59.404.

Version imprimable Signaler un complément