JEAN Louis

Ouvrier régleur demeurant à Marseille. Il est signalé comme devant assister à une réunion à Arles (Bouches-du-Rhône) des chefs de la Montagne des quatorze départements dits du Midi. Il était alors considéré (décembre 1850) comme le chef des Montagnards de Marseille (de la société Jeune Montagne ou Nouvelle Montagne, création d’Alphonse Gent, autour du « complot » de Lyon). Voir Allaise Esprit*, Ayène Louis*, Brémond Louis*, Gent Alphonse*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article32775, notice JEAN Louis, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/36, lettre du maire au préfet des Bouches-du-Rhône.

Version imprimable Signaler un complément