GENEST Antoine-Hippolyte

Né vers 1802 à Paris ; homme des lettres à Lyon (Rhône).

Né vers 1802 à Paris. Homme des lettres. Demeurant rue Luizerne à Lyon (Rhône), Antoine-Hippolyte Genest, rédacteur à la Gazette du Lyonnais en 1832, fut arrêté le 12 avril 1834, à la suite des journées insurrectionnelles. Il fut condamné le 13 Août 1835 à 5 ans de détention et à rester sous la surveillance de la police toute sa vie. Seul légitimiste parmi les accusés d’avril, c’est sous escorte qu’il pourra assister à Saint-Sulpice à la grand’messe de l’Assomption. Il bénéficia de l’amnistie de 1837.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article31553, notice GENEST Antoine-Hippolyte, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 8 avril 2018.

SOURCES : Cour des pairs, Affaire du mois d’avril 1834. Rapport fait à la Cour des pairs par M. Girod (de l’Ain), Imprimerie royale, Paris, 1834-1836, vol. 6,11. — Tableau synoptique des accusés d’avril jugés par la cour des pairs établi par Marc Caussidière, Lyon, imprimerie de Boursy fils, 1837, Arch. Nat. BB 30/294, Bibl. Nat. in-4° Lb 51/24984. — Cour des pairs. Procès politiques, 1830-1835, Inventaire dressé par J. Charon-Bordas, Paris, Archives Nationales, 1983, CC 559 D 5. — Gazette des Tribunaux, 5 juin 1835, p. 762, 2e col. .— Rapport au Roi par M. le ministre de la justice, Au sujet de grâces à accorder à plusieurs condamnés politiques de Lyon, de Paris, etc., Et approuvé par Sa Majesté, Lyon, Impr. de Boursy fils, rue de la Poulaillerie, 1836, p. 6. — Note de R. Shapira et de Pierre Baudrier..

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément