COUTOIS Jean

Ouvrier fileur à Reims (Marne), un des promoteurs de la grève de l’été 1834. Il était probablement membre d’une sorte de comité de secours aux grévistes, puisqu’une lettre qu’il écrivit au directeur gérant du Grapilleur, le journal le plus avancé de la ville, précise que le produit d’une quête en faveur des grévistes, qui avait rapporté 393 F 10, avait permis de donner 3 F à chaque père de famille, 4 F aux pères de six enfants et plus, bien qu’une somme de 100 francs eût été réservée pour être remise aux quatre grévistes détenus à la maison d’arrêt. Voir Seller Gérard*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article29244, notice COUTOIS Jean , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément