DELBOVE Victor

Par Odette Hardy-Hémery

Né le 31 janvier 1911 à Aulnoy-lez-Valenciennes (Nord), fusillé le 18 juin 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; ouvrier métallurgiste ; militant communiste ; résistant, membre de l’Organisation spéciale (OS).

Victor Delbove travaillait sous l’Occupation à la Compagnie industrielle de matériel de chemin de fer à Marly-lez-Valenciennes. Communiste, il adhéra dès 1941 à l’Organisation spéciale de combat sous la direction de Léon Fondu et était sous-chef de la section OS de Marly située aux ateliers de la CIMT. Victor Delbove fut arrêté le 21 septembre 1942 pour activité communiste, organisation de groupes armés, sabotage, impression et diffusion de tracts. Condamné à quinze ans de travaux forcés, il fut interné à Loos du 21 septembre au 12 décembre 1942 puis à la prison de Saint-Gilles-Bruxelles et à la prison de Rheinbach en Allemagne de janvier à mai 1943. Rappelé devant un nouveau conseil de guerre, Victor Delbove fut ramené à la prison de Fresnes à Paris de mai à juin 1943 et fusillé au Mont-Valérien à Suresnes le 18 juin 1943.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article21991, notice DELBOVE Victor par Odette Hardy-Hémery, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 11 décembre 2018.

Par Odette Hardy-Hémery

SOURCE : Arch. Musée de la Résistance à Denain.

ICONOGRAPHIE : Fonds J.-L. Fronty.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément