PONASSE Georges [Pseudonyme dans la résistance : Evariste]

Par Eric Panthou

Né le 23 mars 1924 à Sainte-Florine (Haute-Loire), blessé mortellement lors de l’attaque d’un casernement allemand le 13 août 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; ouvrier mécanicien, engagé volontaire dans la Marine ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Plaque commémorative dans la Cours de l’école élémentaire Ferdinand-Buisson à Montferrand

Fils d’Augustin Gilbert et de Georgina Henriette Marie Bredillard, Georges Ponasse était ouvrier mécanicien aux Établissements Ducellier à Issoire (Puy-de-Dôme), dans la métallurgie. Il s’est engagé volontaire dans la Marine en janvier 1942, sur le croiseur Colbert, jusqu’au sabordage de la flotte française en rade de Toulon le 27 novembre 1942.
Il revient ensuite dans sa région et rejoint la Résistance le 1er mai 1944 au sein des FTP (Camp Guy-Moquet).
Il appartenait à l’un des deux groupes de FTP qui attaqua l’école Ferdinand-Buisson, à Montferrand, quartier de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 13 août 1944. Le but de l’opération était de mettre la main sur deux camions citernes remplis d’essence dans cette école où était stationnée la troupe allemande. Un jeune du STO embauché comme chauffeur des Allemands avait renseigné les FTP. C’est la 1103e compagnie FTP, stationnée au Brugeron, qui fut chargée de l’opération. Lors de leur arrivé à 4 heures du matin, les hommes sont attendus. L’attaque allemande fut brève mais violente. Robert Le Moy lança une grenade mais fut blessé et fut fait prisonnier. Quatre de ses camarades ont été tués lors de l’opération, les autres parvenant à s’enfuir. Georges Ponasse, mort des suites de ses blessures, figure parmi les quatre hommes tués. Le Moy fut exécuté peu après, un peu plus loin.
Il a été homologué FFI et reconnu Mort pour la France, avec une durée de services homologués du 1er mai au 13 août 1944.
Son nom figure sur la plaque commémorative dans la Cours de l’école élémentaire Ferdinand-Buisson à Montferrand ainsi que sur le monument au Morts à Issoire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article206870, notice PONASSE Georges [Pseudonyme dans la résistance : Evariste] par Eric Panthou, version mise en ligne le 27 septembre 2018, dernière modification le 28 février 2019.

Par Eric Panthou

Plaque commémorative dans la Cours de l’école élémentaire Ferdinand-Buisson à Montferrand

Sources : AVCC dossier AC 21 P 136940 (non consulté) .— SHD Vincennes, dossier GR 16 P 48501 (non consulté) .— SHD Vincennes, 19 P 63/6 : liste des membres de la formation Camp Guy-Moquet ou 103éme Bataillon FTP du Puy-de-Dôme .— "C’était ainsi... 13 août 1944 : le coup de main de l’école Ferdinand Buisson, Résistance d’Auvergne, n°1, novembre 1970 et n°2, mars 1971 .— MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément