MATHIOT Lucien, Marius, Elie

Par Jacques Girault

Né le 1er mai 1921 à Tourves (Var) ; boulanger ; résistant ; militant communiste.

Son père, Mathiot Louis, Eugène, né le 17 janvier 1902 à Marseille (Bouches-du-Rhône), fils d’une journalière originaire de la Moselle, effectua son service militaire dans la Marine nationale à Toulon (Var). Ses parents s’installèrent à Tours en août 1914 et il travaillait comme forgeron aux mines de bauxite de la société « Alais, Forges, Camargue » à Brignoles (Var). Il se maria en décembre 1921 à Tourves. Le couple eut sept enfants. Sympathisant communiste, il fut radié de l’affectation spéciale aux mines, le 7 juin 1940 et interné au centre de séjour surveillé de Chabanet (Ardèche) le 16 juillet 1940. Selon le préfet du Var, il y avait eu une confusion avec son fils et il fut libéré, le 23 août 1940. Après la guerre, il devint représentant de commerce.

Lucien Mathiot, ouvrier boulanger-pâtissier à Tourves depuis 1935, militait aux Jeunesses communistes et était le responsable de la diffusion de L’Avant-Garde, journal des JC. Il rejoignit les Francs-tireurs et partisans français en octobre 1943 et participa à leurs actions jusqu’à la Libération où il fut membre du comité local de Libération, actif dans l’organisation du ravitaillement.

Il se maria en février 1947 à Millau (Aveyron). Le couple eut quatre enfants.

Lucien Mathiot demeura par la suite militant du Parti communiste français.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article202541, notice MATHIOT Lucien, Marius, Elie par Jacques Girault, version mise en ligne le 1er mai 2018, dernière modification le 2 mai 2018.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var : Cabinet 862, dossiers non classés. — Notes de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément