CHANU Eugène, Jean-Baptiste

Par Maurice Moissonnier, Jean Lorcin

Né le 27 août 1909 à Villeurbanne (Rhône), mort le 14 mars 2015 à Vaulx-en-Velin (Rhône) ; ouvrier du textile ; syndicaliste CGTU puis CGT.

Eugène Chanu
Eugène Chanu

Membre de la CGTU, Eugène Chanu habitait 148 cours Tolstoï à Villeurbanne et fit partie de la commission exécutive du textile CGTU dans le Rhône. En décembre 1934, à la fin d’une année mouvementée au cours de laquelle il avait participé à la lutte contre les ligues d’extrême droite, il donna son adhésion au Parti communiste. En 1936, il devint employé municipal à Villeurbanne et, de 1936 à 1939 fut secrétaire adjoint du syndicat CGT réunifié des municipaux de Villeurbanne. Sur le plan politique ses responsabilités se limitèrent au secrétariat de la cellule n° 1 (devenue cellule Grandclément) de la section de Villeurbanne.
Au cours de la guerre, Eugène Chanu fut mobilisé. En 1941, la police de Vichy l’arrêta. Mis en liberté provisoire, il fut arrêté une seconde fois en 1942. Interné administratif il ne fut, cette fois, libéré qu’en 1944.
Après la Libération, il passa vingt-trois ans, jusqu’en 1974, à Rhodia Belle Étoile, à Saint-Fons (Rhône), où il assuma ses responsabilités syndicales. Il s’était installé avec sa femme, Yvonne, à Vaulx-en-Velin en 1972.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19390, notice CHANU Eugène, Jean-Baptiste par Maurice Moissonnier, Jean Lorcin , version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 14 mars 2017.

Par Maurice Moissonnier, Jean Lorcin

Eugène Chanu
Eugène Chanu

SOURCES : Exploitation d’un questionnaire biographique. — Le Progrès, 18 et 19 mars 2015.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément