REUGE Eugène Albert [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy Dominique Petit

Né le 30 mai 1870 à Besançon, horloger (repasseur) demeurant 5 rue des Vignier à Besançon. Militant anarchiste de Besançon et la Chaux-de-Fonds.

Né de père suisse et de mère française, il avait tiré au sort en 1892, mais avait, par déclaration faite en présence du juge de paix du Canton Nord le 7 décembre 1892, répudié la qualité de français.
Reuge était correspondant du Père Peinard.
Le 24 avril 1892, lorsque des perquisitions furent faites partout en France chez les anarchistes, on découvrit dans la chambre qu’il occupait en commun avec son frère Reuge Charles Alfred, une grande quantité de documents. Les deux frères furent écroués à la suite de cette perquisition.
Lors de l’expulsion des anarchistes Von Gunten et Fasola, il était chaque fois à la gare, prodiguant des consolations aux expulsés et leur disant que bientôt les rôles seraient changés.
Il fut expulsé, en compagnie de son père Reuge Louis Auguste le 8 décembre 1893 .
En janvier 1894, il fut condamné par le tribunal de la Chaux-de-Fonds à 4 mois de prison et 1.000 francs d’amende pour avoir distribué le 10 décembre 1893, en compagnie de Charles Albert Bitterlin, d’Auguste Von Gunten, de Paul Janner et d’Arthur Bertrand Monnin à La Chaux-de-Fonds et au Locle, un manifeste La guerre des pauvres contre les riches, signé groupes anarchistes suisses et imprimé à la Révolte à Paris. Ce manifeste indiquait que : « Tout malheureux a le droit de se servir des moyens que la science lui fournit pour se venger des souffrances que la société lui fait endurer, et pour semer la mort et la terreur au milieu des riches gredins, surtout quand ils s’assemblent pour rire et s’amuser aux dépens des travailleurs qu’ils volent ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184695, notice REUGE Eugène Albert [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy Dominique Petit, version mise en ligne le 2 septembre 2016, dernière modification le 4 septembre 2016.

Par Rolf Dupuy Dominique Petit

SOURCES : AD Cote d’Or 2U1518, 2U1519 (Note du département de la police de Neuchatel au procureur de Dijon, 29 janvier 1894) — Arc. Nat. F7/12504, F7/12507, BB18/6449. — Le Temps, 26 et 27 avril 1892 — La Sentinelle 23 janvier 1894 — Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°1, mars 1894

Version imprimable Signaler un complément