RAJAU Etienne, Joseph, François

Par Jacques Girault

Né le 21 janvier 1911 à Toulon (Var), mort le 2 août 1984 ; instituteur dans le Var ; militant du SNI ; militant des mouvements laïques..

Fils d’un maître vétéran à la direction du port de Toulon, originaire des Pyrénées-Orientales, Étienne Rajau, élève de l’école primaire supérieure Rouvière, entra à l’École normale d’instituteurs de Draguignan en 1928. Il prépara en vain, par correspondance le concours de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud. Après son service militaire en 1933-1934, il fut nommé instituteur à Saint-Tropez en 1934-1935 à la tête d’une classe de 65 élèves, puis à La Moutonne, hameau conservateur de La Crau, où il enseigna de 1935 à 1939. Après la guerre, il devint directeur de l’école primaire de garçons du quartier de La Serinette à Toulon où il resta jusqu’à sa retraite.

Éclaireur de France avec sa sœur, moniteur de colonie de vacances (1929-1931), il fut le responsable des éclaireurs de France dans le département après la guerre. Il adhéra au Syndicat national des instituteurs sous le Front populaire et participa à toutes ses actions. Non gréviste le 30 novembre 1938, mobilisé en septembre 1939, il participa à la Résistance en Haute-Savoie où il était replié en 1944.

Rajau se maria en décembre 1936 à Toulon avec une institutrice, fille d’un retraité de la Marine. Veuf, directeur d’école, il se remaria en juillet 1964 à Toulon avec une institutrice.

Il fut moniteur de colonies de vacances de 1929 à 1931 et anima, avec sa sœur, des groupes d’éclaireurs de France. Il adhéra à l’Union générale, section départementale du Syndicat national des instituteurs et fut actif dans celle-ci. Dans la deuxième moitié des années 1930, il participa aux manifestations revendicatives et, influencé par les éditoriaux de L’Œuvre, soucieux de la défense prioritaire des libertés, ne fut pas gréviste le 30 novembre 1938. Électeur socialiste SFIO dans les années 1930, il fut mobilisé. Replié en Haute-Savoie en 1944, il aida les résistants locaux. Après la guerre, il fut notamment partisan à plusieurs reprises des listes « cégétistes » aux élections du conseil syndical.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article176157, notice RAJAU Etienne, Joseph, François par Jacques Girault, version mise en ligne le 21 octobre 2015, dernière modification le 11 octobre 2017.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément