PROCHASSON André, René, Auguste

Par Paul Berger

Né le 5 décembre 1923 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; Instituteur ; militant associatif.

Portrait du militant.
Portrait du militant.

Son père Alphonse Prochasson, ancien combattant, était employé de tanneries, libre penseur. Sa mère secrétaire était sans religion. Il fut élève des classes primaires du lycée Kléber à Strasbourg de 1928 à 1938 puis à l’école publique de Villemomble (Seine-Saint-Denis) de 1938 à 1941 son père ayant changé d’employeur.Présenté à l’École normale d’instituteurs de
Paris-Auteuil, il bénéficia des mesures pour les ENI d’ Alsace-Lorraine. Élève de l’ENI de Metz (Moselle) repliée à Poitiers (Vienne) de 1941 à 1943, il termina sa scolarité comme surveillant et adjoint d’économat à cette ENI (1943 -1944).

En 1945, il épousa Gisèle Thomas, institutrice, fille d’un directeur d’école. Ils eurent quatre enfants.

Instituteur à Moyeuvre-Grande (Moselle) de 1946 à 1948, il fut directeur de l’école de plein air de Metz en demi-internat.

Responsable aux Éclaireurs de France de 1947 à 1968, il devint le vice-président national des Anciens Éclaireurs de 1985 à 2002. Trésorier de la Fédération des œuvres laïques de Moselle de 1948 à 1985 puis vice-président, il était le co-fondateur de la colonie de vacances des EDF des Tronches (Vosges). Co-fondateur des centres de vacances de Xonrupt (Vosges), d’Agde (Hérault), de Saint-Jean-de-La-Blaquière (Hérault), il était trésorier-adjoint des Pupilles de l’ Enseignement Public de Moselle.

Membre de la commission exécutive de la section de Moselle du Syndicat national des instituteurs, il fut chargé de la commission des jeunes de 1950 à 1953.

Co-fondateur puis secrétaire du Planning familial de Moselle de 1964 à 1975, animateur et secrétaire de l’École des Parents de Moselle (1964-1975), il fut co-fondateur et secrétaire de l’ Association départementale de documentation pédagogique (1970-1975), et également co-fondateur et vice-président (1963-1975) de l’Association départementale d’éducation populaire et de plein air qui construisit le centre de formation de Vigy (Moselle).

Vice-président de la commission municipale jeunesse de Metz, il présida la commission Jeunesse Famille qui créa les locaux de la Maison Rouge à Metz.

Membre du Conseil social et culturel de la Moselle (1962–1979), de la Commission régionale de la jeunesse (1967-1975), il fit partie des jurys de formation de la Jeunesse et Sports départementaux et régionaux.
 
Homme de gauche comme son ami Jean Darroy, il refusa l’engagement partisan. Réprouvant la scission de 1992 il refusa de choisir entre le SNUipp et le SE. Il milita pour la Fédération générale des fonctionnaires dont il devint le trésorier départemental. Il fut l’un des piliers de la FOL de Moselle depuis sa fondation très difficile en 1946 du fait des oppositions cléricales. Avec Jean Darroy, secrétaire général, Prochasson comme trésorier. de la FOL-Moselle, connu pour sa probité, inculqua un esprit d’extrême rigueur dans la gestion financière qui fit la force de cette fédération qui demeura l’une des plus solides de la Ligue de l’Enseignement. Il fut un militant important des mouvements de jeunesse mosellans au titre de leur composante laïque.

Retraité, il habitait Metz en 2014.
 
Décorations : Commandeur des palmes académiques. Médaille d’or de la Jeunesse et des Sports, Médaille d’or de la Ligue de l’enseignement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article169913, notice PROCHASSON André, René, Auguste par Paul Berger, version mise en ligne le 15 janvier 2015, dernière modification le 15 janvier 2015.

Par Paul Berger

Portrait du militant.
Portrait du militant.

ŒUVRES : Nombreux écrits sur l’histoire de la FOL et dans les Cahiers du Cercle Condorcet de Metz (Cercle Jean Macé).

SOURCES : Bulletin du SNI de Moselle, Ecole de France, bulletin de la FOL Moselle. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Témoignages de militants du SNI et de la FOL-Moselle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément