TABUTEAU Alexandre [Louis, Alexandre] [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Communiste icarien né vers 1827, Alexandre Tabuteau était cordonnier. Répondant à l’appel de Cabet, il quitta la France pour émigrer en Icarie avec le départ de Bordeaux du 26 octobre 1848. Contrairement à la plupart des membres de son départ, il ne rompit pas avec Cabet lors de son arrivée aux États-Unis. Il décida au contraire de suivre ce dernier à Nauvoo en mars 1849, et il signa tous les textes destinés à le soutenir face aux remises en cause de son autorité en 1849, 1850 et 1851.

En juillet 1850, Alexandre Tabuteau fut victime d’un accident de batteuse à la suite duquel il dut être amputé d’une jambe. Il quitta la colonie peu après. Il garda toutefois des liens avec certains Icariens, puisqu’en 1879, il annonça son désir de revenir s’installer au sein de la Jeune Icarie. En octobre, il figurait sur une liste de membres provisoires de la communauté, de même que son épouse âgée de 62 ans, couturière. Cette annonce ne fut toutefois jamais suivie d’effet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article166043, notice TABUTEAU Alexandre [Louis, Alexandre] [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 7 octobre 2014, dernière modification le 7 octobre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Federal census 1850 ; Le Populaire de 1841, 1er juillet 1849, 27 septembre et 8 novembre 1850 (pour son accident), entre autres ; Nouvelles de Nauvoo, n° 5, 12 octobre 1849 ; Jules Prudhommeaux, Icarie et son fondateur Étienne Cabet, Paris, Cornély & cie, 1907 ; Dale Larsen (ed.), A History and Census of the Icarian Communities : Soldiers of Humanity, The National Icarian Heritage Society, sl, 1998, p. 249 ; notes de François Fourn et Robert Sutton.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément