BENSOUSSAN Gaston, dit BENSAN Gaston. (Un rapport de police le prénomme Messaoud Gabriel)

Par Maurice Moissonnier

Né le 5 novembre 1906 à Tlemcen (Algérie), mort le 30 décembre 1995 ; militant communiste en Algérie, à Paris et à Lyon.

Né dans une famille israélite de citoyenneté française, G. Bensoussan dont le père était artisan tailleur, adhéra en juillet 1924, au Parti communiste, sur des positions antireligieuses, alors qu’il était surveillant à l’école primaire supérieure de Sidi-Bel-Abbès (département d’Oran, Algérie) ; curieusement, il entra aux Jeunesses communistes six mois plus tard en janvier 1925 et organisa alors une section des Jeunesses communistes qui se lança dans la campagne contre la guerre du Rif. G. Bensoussan fut arrêté en mars 1925 et emprisonné à Sidi-Bel-Abbès « pour provocation de militaires à la désobéissance » ; il perdit son emploi et, après sa libération, partit pour la France.

Il milita alors à Paris et à Lyon. Il occupa les fonctions de chef comptable à l’Humanité de 1934 à 1937 et d’administrateur de Ce soir de 1937 à 1949 (déduction faite de la période de la guerre), d’Ouest-Matin en 1950 et du Patriote de Toulouse en 1951.

Mobilisé de septembre 1939 à août 1940, il fut condamné, en 1942, en raison de ses fonctions à Ce soir, à deux ans de prison par contumace. Il était alors dans la clandestinité (successivement à Lyon, en Savoie et à Paris), dans l’appareil communiste.

Il fit parti de la commission politique désignée par le comité central tenu à Ivry-sur-Seine les 21-23 janvier 1945.

Trésorier général de la Fédération nationale de la presse française, il fut membre du conseil supérieur des entreprises de presse et du conseil supérieur des messageries de presse.

Dans les années 1950-1960, il milita activement à Lyon à la Fédération départementale des parents d’élèves (Cornec). Il signa le texte de soutien des Résistants communistes à G. Marchais en mars 1980 (l’Humanité, 19 mars).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article16283, notice BENSOUSSAN Gaston, dit BENSAN Gaston. (Un rapport de police le prénomme Messaoud Gabriel) par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 4 janvier 2013.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13170. — Cahiers du Bolchevisme, 1er mai 1934 (sur la diffusion du livre et de la presse). — Informations données par l’intéressé à partir d’un questionnaire et interview (1976) par J.-L. Planche.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément