BASTID-BASDEVANT Suzanne [née BASDEVANT Suzanne, Marie, Berthe, épouse BASTID]

Par Geneviève Poujol

Née le 15 août 1906 à Rennes (Ille-et-Vilaine), morte le 2 mars 1995 à Paris ; spécialiste en droit public international ; présidente du groupe de Lyon de l’Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU).

Fille de Jules Basdevant, professeur de droit international et de Renée Mallarmé, sœur d’André Basdevant*, Suzanne Basdevant, en 1930, publia sa thèse de droit qui portait sur La condition juridique des fonctionnaires internationaux. En 1932, elle fut la première femme agrégée de droit public et donna des cours à la faculté de Droit de Lyon. Elle épousa le 22 mars 1937 Paul Bastid, normalien, agrégé de lettres, député radical depuis 1924 et plus tard membre de l’Institut. Suzanne devint chef de cabinet de son mari lorsqu’il fut ministre du Commerce en 1934. À cette date, elle adhéra à l’Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU) et devint présidente du groupe de Lyon. Elle participa pendant la guerre au premier organe central de la Résistance, créé par son mari sous l’inspiration de Jean Moulin, son élève. Elle fut la première femme à occuper une chaire dans une faculté de Droit : à Lyon en 1943 et à Paris en 1946 où elle assura des cours de Droit public international jusqu’en 1975. Elle était aussi professeur à l’Institut d’études politiques de Paris et publiait ses cours sous le nom de Mme Paul Bastid. Membre de la délégation française aux Nations Unies de la 4e à la 13e session, elle participa, à partir de 1950 au Tribunal administratif des Nations Unies, qu’elle présida de 1953 à 1963. En 1966, elle publia L’Histoire des relations internationales et droit international. Elle fut à l’Unesco à l’origine de la procédure mise en place en 1975 pour l’examen des violations des droits de l’homme. Elle fut la première vice-présidente de l’Institut de droit international. En 1971, elle a été la première femme admise à l’Académie des Sciences morales et politiques dont elle devint vice-présidente en 1981 et présidente en 1982. Mère de quatre enfants, elle était commandeur de la Légion d’honneur et membre du conseil de l’Ordre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article15865, notice BASTID-BASDEVANT Suzanne [née BASDEVANT Suzanne, Marie, Berthe, épouse BASTID] par Geneviève Poujol, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 23 décembre 2010.

Par Geneviève Poujol

SOURCES : Notes de Genviève Poujol. — Evelyne Diebolt, Dictionnaire biographique. Militer au XXe siècle. Femmes, féminisme, Églises et société, Paris, Michel Houdiard, 2009.

Version imprimable Signaler un complément