Né vers 1846 ; potier ; anarchiste.

Tourneur en poterie à La Valette (Loire), Alphonse Dumas était le responsable du groupe libertaire Les Sapins du mont Pilat formé fin 1889 à Saint-Chamond. Il y a sans doute identité avec Alphonse Dumas qui collaborait au Ça ira en 1888.
Organisateur local des conférences de Sébastien Faure* et de Louise Michel*, il invita en juin 1892 Broussouloux* à venir militer dans la Loire. Selon la police, il avait précédemment été en relations avec Ravachol*. Après la condamnation à mort de ce dernier par la cour d’assises de Montbrison, avec Teyssier, Porte, Marceau et Broussouloux, il colla des affiches adressées « aux travailleurs » en faveur du « martyr ».
En 1897, céramiste à Pont-de-l’Âne, non loin de Terrenoire (Loire), il passa une annonce dans le Libertaire pour former un groupe anarchiste. C’est également lui qui avait amené à l’anarchisme Claude Rousselet*, dit Galhauban, lorsque ce dernier avait travaillé chez lui.

SOURCES : CAC Fontainbleau 199404340628. — La Révolte, année 1889. — Le Libertaire, année 1897 — René Bianco, Un siècle de presse…, op. cit. — Vivien Bouhey, Les Anarchistes contre la république, 1880-1914, PUR, 2008.

Guillaume Davranche

Version imprimable de cet article Version imprimable