BOUQUIÉ Georges [BOUQUIÉ Roger, Georges]

Par Georges Portalès

Né le 15 janvier 1917 à Toulouse (Haute-Garonne) ; mort en août 2006 ; ébéniste puis représentant de commerce ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) de la Haute-Garonne ; résistant ; membre du Mouvement ouvrier international (MOI) ; militant communiste.

Georges Bouquié (à gauche) avec Georges Portalès
Georges Bouquié (à gauche) avec Georges Portalès

D’abord ébéniste, Georges Bouquié, démobilisé en 1940, entra immédiatement au sein de la Résistance, sous le pseudonyme de "Georges", son second prénom et qui devint son prénom usuel. Il milita très activement au sein des FTP-MOI (Main d’œuvre immigrée) et fit partie de la 35ème Brigade internationale, placée sous le commandement de Marcel Langer, qui fut condamné à mort et exécuté en juillet 1943 à Toulouse. Puis Georges Bouquié participa, sous les ordres d’Albert Carovis, président du Comité départemental de Libération nationale, à la libération, le 19 août 1944, de Toulouse.
A la Libération, Georges Bouquié s’engagea dans l’action politique en militant au Parti communiste. Mais en 1950, il rejoignit les rangs de L’Union Départementale de la Haute-Garonne CGT- FO alors dirigée par son camarade, franc-maçon comme lui, Bernard Abadie.
Passionné par la formation professionnelle continue, Georges Bouquié figura parmi les fondateurs de l’AGEFOS (Association pour la gestion de la formation professionnelle). Il siégea également au sein des conseils d’administration de différents organismes de formation professionnelle (FONGECIF, ADEPFO...).
Il représenta également son organisation syndicale au sein de l’URSSAF (organisme de recouvrement des cotisations sociales) au sein de laquelle il fut vice-président. Il fut également président de l’ASSEDIC (assurance chômage) de la région Midi-Pyrénées.
Son profond engagement dans le domaine de la formation professionnelle continue lui valut l’attribution de la croix de chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140648, notice BOUQUIÉ Georges [BOUQUIÉ Roger, Georges] par Georges Portalès, version mise en ligne le 29 mai 2012, dernière modification le 15 janvier 2018.

Par Georges Portalès

Georges Bouquié (à gauche) avec Georges Portalès
Georges Bouquié (à gauche) avec Georges Portalès

SOURCES : Arch. de l’Union départementale FO de la Haute-Garonne. — La Dépêche du Midi, édition de Toulouse, 28 août 2006. — Louis Taudou in Libérer Toulouse, (p. 231)[ Il s’agit d’une photo où l’on voit Georges Bouquié au côté de Maurice Torez , secrétaire général du parti communiste, lors de la fête du Front National qui s’est déroulée à Toulouse le 9 septembre 1944] préfacé par Serge Ravanel, chef régional des FFI (Forces françaises de l’intérieur), Editeur Louis Taudou, avril 2001.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément