MAGRON Paul

Par Jacques Girault

Né le 29 juillet 1885 à Saint-Dié (Vosges), mort le 18 août 1979 à Paris (XVIe arr.) ; professeur à Nancy puis à Paris ; militant syndicaliste.

Fils d’un instituteur, Paul Magron, titulaire du baccalauréat (1904), d’une licence es-sciences de la Faculté de Nancy (1909), boursier d’agrégation, admissible en 1913, fut reçu à l’agrégation de mathématiques en 1914. Professeur au lycée de Lille (Nord) en 1911-1912, il fut nommé au lycée de Troyes (Aube) en octobre 1912. Il conserva ce poste jusqu’en 1921.

Magron se maria en avril 1913 à Troyes avec un professeur au collège de jeunes filles de la ville. Le couple eut quatre enfants. Il participa à la guerre comme sergent dans un régiment d’artillerie jusqu’à sa démobilisation en 1919 comme sous-lieutenant.

Magron devint professeur au lycée Henri Poincaré de Nancy (Meurthe-et-Moselle) en 1921, avec un complément de service à l’institut agronomique à partir de 1932. Militant du Syndicat national autonome des professeurs de lycée, il en devint le président régional (S2). Son activité expliquait sans doute son « manque de zèle » figurant dans un rapport du recteur en 1931.

Veuf, Magron se remaria en août 1935 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) avec une surveillante à la Caisse d’Épargne postale.

En 1935, Magron fut nommé au lycée Michelet à Vanves, et en 1936, obtint une chaire au lycée Janson de Sailly qui se replia en 1939-1940 à Coutances (Manche). Pendant la guerre, il ne participa pas aux engagements souhaités par le gouvernement et en 1943, le proviseur notait son « action morale un peu limitée ». En octobre 1948, lors de son départ à la retraite, il écrivit au ministère pour exprimer sa « grande déception » de ne pas avoir obtenu la Légion d’honneur. Il mentionnait son ancienne activité syndicale et son appartenance depuis 1934 au comité de la Société des agrégés. Il ajoutait qu’il présidait le conseil d’administration de la coopérative des lycées du XVIe arrondissement où il habitait au 44 avenue Mozart.

Magron publia un Cours d’Algèbre aux éditions Vuibert et Mécanique chez Eyrolles. Il signa plusieurs articles dans la presse enseignante.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article140234, notice MAGRON Paul par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 avril 2012, dernière modification le 4 avril 2012.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F 17/16084, 25273. — Note d’Alain Dalançon.

Version imprimable Signaler un complément