Né à Lyon (Rhône) le 6 février 1849 ; tisseur à la Croix-Rousse, montée de la Grande-Côte (Lyon) ; militant anarchiste.

Antoine Serre fait figure de réprouvé, il était en effet titulaire de six condamnations (dont cinq entre avril 1867 et avril 1868) pour des délits mineurs : vagabondage, filouterie et chapardage.
Sympathisant ou peut-être membre de l’Internationale avant la Commune. Il fut notamment poursuivi en avril 1874 pour avoir prêté un local où se tint, en novembre 1873, à Lyon, une réunion de l’association interdite, il fut condamné, le 25 avril 1874, à six mois de prison, 50 f d’amende et cinq ans d’interdiction des droits civiques (affaire dite du Complot de Lyon).Voir Camet C.*
Militant anarchiste durant les années 1880, Serre affichait violemment ses préférences pour la propagande par le fait, ce qui lui valut, le 13 mars 1888, une septième condamnation en correctionnelle pour outrages à agents.
En 1891, le 19 décembre, lors d’une réunion à la Croix-Rousse, il appela à profiter du 1er Mai pour passer à l’action directe contre la bourgeoisie.

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, série U, procès-verbaux du tribunal correctionnel de Lyon, avril 1874. — Gazette des Tribunaux, 22-26 avril 1874.— Arch. Dép. Rhône, 4 M 19.

Maurice Moissonnier

Version imprimable de cet article Version imprimable