TERRIS Dominique

Par André Balent

Né le 16 juin 1868 à Claira (Pyrénées-Orientales), propriétaire-viticulteur à Canohès, vraisemblablement militant socialiste avant la Première Guerre mondiale, Dominique Terris adhéra au Parti communiste après le congrès de Tours (voir Barthélémy Panchot*). Aux élections municipales de mai 1925, il se présenta à Canohès sur une liste d’« Union ouvrière », formée par des militants communistes, qui emporta sept des douze sièges de conseillers municipaux à pourvoir. A l’issue du scrutin, Dominique Terris fut élu maire.

Les communistes membres du conseil municipal, rejoignirent par la suite la SFIO. Au scrutin de mai 1929, la liste de la SFIO fut battue à Canohès. Le conseil municipal passa à la droite.

Dominique Terris mourut le 1er janvier 1947 à Canohès.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article132201, notice TERRIS Dominique par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, 2 M8 (278 II), 2 M5 (282). — Rens. mairie de Canohès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément