FOURNIOL Michel, Olivier, Paul

Par R. Pierre

Né à Privas (Ardèche) le 26 juillet 1903 ; professeur au lycée de Valence (Drôme) ; militant du christianisme social et de la Ligue des droits de l’Homme ; historien.

Fils d’un négociant, ancien élève de l’École normale supérieure, Michel Fourniol était, en 1932, professeur agrégé d’histoire au lycée de Valence (Drôme). Chrétien, mais attiré par le socialisme, il n’adhéra cependant pas au parti, comme son collègue et ami Paul Bastide* , mais il en fut un sympathisant très proche et accepta même d’être candidat sur la liste SFIO dirigée par Jules Moch*, aux élections municipales de Valence, en 1935.

Il milita surtout à la section de Valence de la Ligue des droits de l’Homme, devint en 1934 secrétaire adjoint de la Fédération départementale, qui le délégua cette même année au congrès national de Nancy. Il participa dans le département, en 1934 et 1935, à une campagne de conférences contre le fascisme. Avec Paul Bastide, il prit l’initiative de la création à Valence d’un collège du Travail sous l’égide de l’Union des syndicats confédérés.

Michel Fourniol envisageait la rédaction d’une thèse de doctorat sur la révolution de 1848-1851 dans la Drôme et il rassembla des matériaux sur ce sujet, mais il fut nommé en septembre 1936 professeur au lycée Carnot à Paris, et il abandonna son projet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article113968, notice FOURNIOL Michel, Olivier, Paul par R. Pierre, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 24 novembre 2010.

Par R. Pierre

ŒUVRE : La préfecture de la Drôme en 1848-1849. — Épilogue des journées marseillaises de juin 1848, La Révolution de 1848, mars 1928-mars 1929.

SOURCES : Arch. Dép. Drôme, 13 M 341. — La Vendée socialiste, 19 septembre 1936. — État civil de Privas, 24 mai 1984 : pas de mention de décès.

Version imprimable Signaler un complément