BONNEFOND Pierre ou BONNEFONT

Né le 29 février 1828 à Lacapelle-Biron (Lot-et-Garonne) ; comptable ; communard ; militant de l’AIT ?

Pierre Bonnefond avait reçu une bonne instruction et était comptable à la compagnie des Petites Voitures. Sous la Commune de Paris, il fut employé au service de l’assistance à la mairie du XVIIe arr. Il était le père de Pierre, Louis, Denis Bonnefond.
Sans doute Bonnefond Pierre était-il le Bonnefont, membre de la commission communale du XVIIe arr. sous la Commune, commission qui se composait de : Bonnefont, Bozfer E., Davoux, Dianoux, Estien, Jacquin, Lecamp B., Martine, Michel L., Picot, Rama, Sassin J. (J.O. Commune. Certains noms sont orthographiés différemment dans Murailles politiques françaises : Bozfer E., devient Bazier E., Davoux devient Davoust).
Un Bonnefont était, en mai 1871, secrétaire-correspondant de la section Malesherbes (XVIIe arr.) de l’Internationale. (Les Séances Officielles de l’Internationale, et La Révolution politique et sociale). Ce peut être lui, Pierre Bonnefond, mais aussi Bonnefont Gaston
Par contumace, le 5e conseil de guerre condamna Bonnefond, le 11 octobre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article53317, notice BONNEFOND Pierre ou BONNEFONT , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 5e conseil (orthographié Bonnefont). — Journal Officiel de la Commune, 28 avril 1871, réimpression, Paris, V. Bunel, éditeur, 1872. — Les Murailles politiques françaises, Paris, Versailles, la Province, tome II, La Commune, 18 mars-27 mai 1871, Paris, L. Le Chevalier, éditeur, 1874, p. 399. — La Révolution politique et sociale, 8 mai 1871. — Les Séances officielles de l’Internationale à Paris pendant le Siège et pendant la Commune, Paris, E. Lachaud, 1872, 248 p.

Version imprimable Signaler un complément