ALLIN Émile, Alain

Par Claude Pennetier

Né le 12 février 1909 à Heilles (Oise) ; métallurgiste, puis exploitant forestier ; militant syndicaliste CGT ; conseiller municipal de Gennevilliers (Seine, Hauts-de-Seine).

Fils d’un tabletier et d’une ouvrière en brosses, Émile Allin, mécanicien puis, à partir de 1936, tourneur chez Timken à Asnières (Seine), militait depuis 1929 à la CGT et au Parti communiste. Candidat aux élections municipales de Gennevilliers (Seine), il fut élu le 5 mai 1935 sur la liste de Jean Grandel*. Gérant du journal communiste Le Travailleur de la banlieue ouest en 1936, il fut déchu de son mandat le 9 février 1940 mais avait déjà, depuis le 3 septembre 1939, rejoint le 185e régiment d’infanterie à Bourges (Cher) qui avait gagné la Sarre.
Renvoyé en région parisienne, Émile Allin fut affecté spécial pendant trois mois dans son ancienne usine puis se porta volontaire pour rejoindre sa compagnie. Après l’offensive de mai dans la Marne, il fut envoyé à Albi où il assura la sécurité de la gare de Tessonnières jusqu’en octobre 1940. Il demeura en zone libre jusqu’en juin 1941, regagna ensuite Gennevilliers et travailla comme mécanicien sur un chantier à Chartres. Arrêté aux environs du 15 août 1941, il fut libéré le 2 janvier 1942, passa la ligne de démarcation et choisit de se fixer à Marseille (Bouches-du-Rhône). Un rapport de police conservé aux archives départementales de l’Oise croyait le localiser en 1942 à Sainte-Florine (Haute-Loire).
Émile Allin se maria le 15 janvier 1944 à Marseille. Il était alors exploitant forestier.
Il vivait à Marseille en 1987.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9924, notice ALLIN Émile, Alain par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 6 janvier 2013.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; vers. 10451/76/1. — Le Travailleur de la banlieue ouest, 1936. — Renseignements communiqués par J.-P. Besse. — Lettre d’Émile Allin, 21 décembre 1987.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément