BÉGON Jacques

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

Né le 7 avril 1870 à Clouy (Cantal), retraité de la Compagnie du gaz de Paris, Jacques Bégon était, dans les années vingt, le principal dirigeant communiste d’Aurillac (Cantal). Il intervint à deux reprises au congrès national de Clichy (janvier 1925). Aux élections municipales de mai 1925, il conduisit une liste incomplète (16 candidats au lieu de 27) et recueillit 92 voix (2,3 % des inscrits). Secrétaire du rayon communiste d’Aurillac en 1932, J. Bégon était secondé par deux cheminots (Noël Delagne et Ambroise Rochette), quatre instituteurs (Louis Escuroux, Germain Guibert, Allayrangues, Mazaleyrat) et un peintre en bâtiment Léon Tabèze.

J. Bégon laissa ensuite les postes dirigeants à Pierre Heckmann et Albert Batédou. Il fut candidat sur la liste communiste conduite par Pierre Heckmann aux élections municipales de mai 1935.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article98873, notice BÉGON Jacques par Jean Maitron et Claude Pennetier, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F 7/13130, rapport du 30 juillet 1939. — Arch. Dép. Cantal, 40 M 19 et 7 M. — Le Travailleur (Cantal), 10 mai 1925. — Le Socialiste (Cantal), mai 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément