BARDY Maurice

Par Jean Maitron

Né le 30 janvier 1880, ouvrier coiffeur à Bordeaux (Gironde) ; syndicaliste CGT de Gironde,

Ouvrier coiffeur à Bordeaux (Gironde), Bardy milita dès l’âge de seize ans. De 1904 à 1907, il fut un des dirigeants de la Bourse du Travail de Bordeaux, créée en décembre 1896 et adhérente de la CGT. Il était, en 1914, secrétaire de l’Union départementale des syndicats créée en mars 1901 (il avait déjà occupé ce poste en 1903). Voir Lauchiré.

Socialiste et syndicaliste de la Gironde, Maurice Bardy fut un militant actif. En 1914, il était adhérent du syndicat des coiffeurs et secrétaire de l’UD depuis le départ de Dumercq au début des hostilités ; il occupa ce poste jusqu’en juin 1919, date à laquelle il fut remplacé par Dassé, secrétaire du syndicat des boulangers. Bardy conserva la direction de la clinique des syndicats ouvriers dont il s’était occupé pendant la guerre.

Il assista au congrès de l’UD tenu à Bordeaux le 31 août 1919 qui groupait une centaine de délégués représentant 63 syndicats sur 101 que comptait l’Union ; au congrès de l’UD-CGT du 21 octobre 1922, Bardy était rapporteur de la commission de vérification des mandats et au congrès des 1er et 2 décembre 1923, qui groupait une centaine de délégués représentant une soixantaine de syndicats, il présenta un rapport sur les accidents du travail qui recueillit l’unanimité.

En juillet 1928, Bardy, « un vétéran », présida la réunion du comité général de l’Union ouvrière CGT de la Gironde et fut élu à la commission exécutive.

Bardy fut candidat aux élections municipales du 30 novembre 1919 à Bordeaux et candidat en mai 1925 sur la liste Marquet. Il était membre de la Ligue des droits de l’Homme.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article98041, notice BARDY Maurice par Jean Maitron, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 12 mars 2019.

Par Jean Maitron

SOURCES : Arch. Nat. F7/12987, F7/12989, 7/13 567,F7/13602. — Le Cri populaire, 23 novembre 1919. — La France, 6 septembre 1920. — Le Peuple, 21 octobre 1922, 5 décembre 1923, 11 juillet 1928. — La CGT, op. cit. — Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, op. cit.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément