AIGNAN Gabriel, Marius

Par Jacques Girault

Né le 18 juin 1884 à Besse (Var), mort le 5 avril 1951 à Sainte-Anastasie (Var) ; agriculteur ; militant socialiste du Var, membre de la Ligue des droits de l’Homme ; résistant ; conseiller municipal (1919) puis maire de Sainte-Anastasie (1937-1951).

Fils d’un cultivateur, Gabriel Aignan ne reçut pas d’éducation religieuse et obtint le certificat d’études primaires. Il s’était engagé dans la Marine en 1904 et y resta jusqu’au 13 juillet 1916, date à laquelle il fut réformé.

Marié, père de trois enfants, il devint agriculteur à Sainte-Anastasie (Var) et il tenait aussi un dépôt d’engrais et de produits divers pour l’agriculture. À la fin de la guerre, il joua un rôle pour organiser le ravitaillement de la commune. Aussi fut-il élu conseiller municipal « socialiste », le 30 novembre 1919. Membre de la Ligue des Droits de l’Homme, il devint secrétaire de la section SFIO du village en 1926. Candidat sur la liste d’« Union républicaine », il obtint le 5 mai 1929, 40 voix sur 105 inscrits.

À la fin de 1933, Gabriel Aignan devint membre du Parti socialiste de France. Élu le 5 mai 1935 sur une liste « républicaine socialiste », adjoint au maire, il devint maire le 7 novembre 1937. Il venait de réadhérer à la SFIO.

Au début de la guerre, il se heurta très violemment au gouvernement de Vichy et à la Légion. Aussi fut-il révoqué par arrêté du 16 décembre 1941. Il entra très vite en relations avec la Résistance et s’affilia au Front national. Sa maison notamment servit à cacher de nombreuses armes.

La situation à la Libération fut difficile. Gabriel Aignan s’opposa au moment du débarquement à la prise de la mairie organisée par les militants socialistes, opération qui provoqua une très vive réaction des troupes allemandes. Le Comité départemental de Libération le réinstalla à la tête de la commune comme SFIO, le 12 septembre 1944. Or, en fait, il présidait toujours le Front national et se tint en dehors de tout parti politique. Gabriel Aignan fut réélu à la tête de la liste du Front national le 29 avril 1945 et fut renouvelé dans ses fonctions de maire en 1947. Sous ses mandats fut notamment réglée la question de l’irrigation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9742, notice AIGNAN Gabriel, Marius par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 12 janvier 2009.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F7/13085. — Arch. Dép. Var, 2 M 7 32 1 ; 2 M 7 35 3 ; 2 M 7 35 4 ; 18 M 96. — Arch. Com. Sainte-Anastasie — Presse locale. — Renseignements fournis par le fils de l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément