ABONNEAU Adrien, Rolland

Par Marie-Louise Goergen

Né le 29 novembre 1904 à Saintes (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort en déportation le 15 avril 1945 à Ludwigslust (Allemagne) ; tourneur sur roues ; résistant ; militant communiste.

Fils d’un employé aux chemins de fer, Adrien Abonneau travaillait aux chemins de fer de l’Étazt depuis le 4 octobre 1926. était tourneur sur roues à Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine) puis manoeuvre électricien aux Batignolles. Il habitait à Bagneux (Seine, Hauts-de-Seine) à la cité du Champ des Oiseaux et y dirigeait l’Amicale des locataires. Il fut membre du Parti communiste.

Affecté spécial en 1940, communiste clandestin, il était particulièrement chargé du transport du matériel de propagande, en relation avec Pierre Brossard* responsable national aux cadres, il quitta son domicile et son travailen octobre 1941 suite à deux perquisitions. Il rejoignit la Résistance (agent F2 et agent de mission de 3e classe) sous le pseudonyme de Paul Pottier. Il obtint le grade de sous-lieutenant.

Arrêté 43 rue des Petites Écuries à Paris Xe arr. le 2 mars 1943 par la police française avec 152 autres personnes, il fut condamné par le Tribunal d’État (français) à 3 ans de prison le 31 mars 1944. il fut emprisonné à la prison de la Santé, puis transféré à Blois puis envoyé à Compiègne, avant d’être déporté en Allemagne le 21 mai 1944, au camp de Neuengamme (matricule 31383). Il mourut d’étouffement à Ludwigslust en avril 1945 lors de l’évacuation.

Adrien Abonneau s’était marié en 1928 à Issy-les-Moulineaux (Seine, Hauts-de-Seine) avec Simonne Baratte. Sa femme avait donné naissance à leur fils Claude en novembre 1942.
Il reçut le statut de Déporté résistant (DR) en mars 1965.

Un Adrien Abonneau, sans doute le même, "mort en déportation", avait été mis sur les liste noire du Parti communiste en 1943 (AD93, 26J6[61]

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9640, notice ABONNEAU Adrien, Rolland par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 29 juin 2018.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. PPo., dossier n° 1381, affaire Quillent. — Bulletin de l’Association « Les Amis de Bagneux », n° 3, 1975 (30e anniversaire de la Libération des camps de concentration nazis). — Mémorial cheminots. — Notes de Georges Ribeill et de Claude Pennetier. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément