ZINCK Maurice

Par Léon Strauss

Cheminot ; fondateur d’un syndicat autonome des Mécaniciens et Chauffeurs à Hausbergen (Alsace) ; refondateur du « Syndicat des Mécaniciens-Chauffeurs » de l’ancien réseau d’Alsace et de Lorraine ; affilié par la suite à la FGAAC.

Les mécaniciens et chauffeurs cégétistes d’Alsace manifestèrent très tôt leur esprit d’indépendance en ne suivant que rarement les mots d’ordre fédéraux. À Hausbergen, une « tendance autonome « proche du RPF », se manifesta en janvier 1950. Maurice Zinck, mécanicien de route à Hausbergen, créa alors un syndicat autonome des Mécaniciens et Chauffeurs au dépôt de Hausbergen, qui ne semble pas s’être pérennisé. Après la grève d’août 1953, le même Zinck réussit à ressusciter le 11 février 1954 le « Syndicat des Mécaniciens-Chauffeurs » de l’ancien réseau d’Alsace et de Lorraine, fondé en 1905, qui s’était fondu dans l’Union CGT en 1945, en lui faisant l’apport de l’immeuble dont il était propriétaire. Cette première réunion dut être interrompue en raison de l’obstruction menée dans la salle par Baumann et ses amis fidèles à la CGT. Le 24 août 1954, Zinck fut élu président du Syndicat autonome des agents de conduite d’Alsace et de Lorraine affilié à la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGAAC). Il fut secrétaire régional adjoint (Vapeur) de l’Union Est de la FGAAC en 1954, puis secrétaire de l’Union ex-Alsace-Lorraine de 1955 à 1960 au moins.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9609, notice ZINCK Maurice par Léon Strauss, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 janvier 2009.

Par Léon Strauss

SOURCES : Arch. Dép. Bas-Rhin, 544 D 152. — Le Bulletin de Traction, 1954-1960. — Notes de Georges Ribeill.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément