HUANT Aimable

Domicilié à Pont-Sainte-Maxence (Oise), Aimable Huant fut volontaire dans les Brigades internationales. Il écrivit dans une lettre publiée, en mars 1938, par l’organe fédéral communiste Le Travailleur Somme-Oise : « Je vais bientôt venir en permission. Tu penses si cela me fait plaisir après quatorze mois et demi de présence ici » et termina sa lettre ainsi : « Je t’envoie mon salut antifasciste. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article95300, notice HUANT Aimable , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

SOURCE : Le Travailleur Somme-Oise, 1935-1939.

Version imprimable Signaler un complément