VITRY Daniel

Par Michel Gorand

Né le 17 janvier 1945 à Ruelle (Charente), mort le 8 juin 1991 au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) ; cheminot, conducteur de route ; secrétaire du syndicat CFDT de Paris-Sud-Ouest ; militant de Lutte ouvrière.

Le père de Daniel Vitry était tourneur à la Fonderie de Ruelle (Charente). Embauché à la SNCF en 1965, Daniel Vitry se syndiqua à la CGT et y milita. Conducteur de route au dépôt de Paris-Austerlitz, il milita également à Voix ouvrière puis participa à la création de Lutte ouvrière. Écarté de la CGT à cause de son engagement trotskyste, il adhéra à la CFDT en 1973 et créa la section du dépôt de Paris-Austerlitz. Daniel Vitry fut élu secrétaire du syndicat de Paris-Sud-Ouest en février 1979 puis devint permanent syndical et secrétaire adjoint de l’Union professionnelle régionale (UPR) de Paris-Sud-Ouest en 1983.
C’est la grève des cheminots de décembre 1986 qui le mit sur le devant de la scène comme animateur et porte-parole de la « coordination des cheminots intercatégories ». Lors de la fusion des régions SNCF Paris-Montparnasse et Paris-Sud-Ouest, il devint secrétaire général adjoint de la nouvelle UPR de Paris-Rive gauche au congrès constitutif de janvier 1991.
Il avait été candidat non élu aux élections législatives de mars 1978, dans la 2e circonscription de l’Essonne.
Atteint d’un cancer, il mourut prématurément à l’âge de quarante-six ans.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9476, notice VITRY Daniel par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 novembre 2011.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. PPo, SNCF S23. — Arch. CFDT. — Lutte ouvrière, 14 juin 1991. — Notes de Marie-Louise Goergen. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément