HAMEL Marcel, Ernest

Par Daniel Grason, Jean Maitron

Né le 29 octobre 1906 à Neuilly-sur-Seine (Seine, Hauts-de-Seine) ; ouvrier peintre, chauffeur ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Marcel Hamel fils d’un cantonnier, habitait 8 rue Jules Guesde, à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine). En 1925, il partit trois ans dans la marine nationale, il fut quartier-maître timonier. Levallois-Perret comptait de nombreux artisans carrossiers, il y exerça la profession de peintre, puis de chauffeur. Il se maria à Bezons (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) le 16 août 1930 avec Suzanne Léandre Legros, ouvrière d’usine, ils eurent un enfant ; il se remaria le 10 avril 1940 à Ouistreham (Calvados), avec Suzanne, Camille, Désirée Nollet.

En 1936, il adhéra au Parti communiste, et fut secrétaire adjoint de la cellule 704, il entra également à la CGT. Il fut envoyé en Espagne par la direction de la fédération Paris ouest, il arriva le 21 novembre 1936. Marcel Hamel combattit sur le front de Teruel en décembre 1936 et janvier 1937, en Andalousie en mars et avril. Il fut blessé le 2 janvier 1937 au bras et le 13 mars, au pied gauche. Il souffrit de gastro-entérite de la mi-juin à la fin juillet 1937, et mis au repos.

Il fut de nouveau au combat sur le front du Centre à partir d’août. Bénéficiant d’une longue permission d’octobre 1937 à janvier 1938, il retourna en France. Il fut incorporé à son retour à la XIIIe Brigade internationale 10e bataillon, nommé sergent, chef de section en mars. Il prit part avec ses hommes à la bataille de l’Ebre à partir de mai.

Lucien Bigouret, responsable du comité de parti de la brigade écrivit à son sujet : « Fermeté, dévouement, [à de] l’attention pour les soldats et officiers Espagnols. Impulsif dans les derniers mois, sans doute surmené ; intempérant quelquefois ». Sa conduite personnelle était « exemplaire au feu, relâché un peu à l’arrière quelquefois ». Les soldats sous ses ordres l’appréciaient comme « dur, mais juste » et il était aimé des soldats espagnols ». Marcel Hamel fut rapatrié en novembre 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article94588, notice HAMEL Marcel, Ernest par Daniel Grason, Jean Maitron, version mise en ligne le 12 mai 2011, dernière modification le 11 mai 2011.

Par Daniel Grason, Jean Maitron

SOURCES : Arch. AVER (liste de rapatriés : Levallois-Perret, Seine). – État civil de Neuilly-sur-Seine et de Bezons (Val-d’Oise). – RAGSPI 545.6.1043, BDIC mfm 880/2 bis ; RGASPI 545.6.1224, BDIC mfm 880/18.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément