VIGNERON René, Alexandre

Né le 7 juin 1899 à Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis), mort le 18 juin 1975 à Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis) ; métallurgiste puis cheminot ; syndicaliste CGTU et militant communiste.

Fils d’un tourneur socialisant et d’une journalière, René Vigneron, fraiseur, fut mobilisé en 1918 et démobilisé en 1921. Syndiqué en 1922, il milita à l’Union locale CGTU de Pantin jusqu’en 1924-1925. En 1926 il était secrétaire de la section syndicale de l’entreprise Connor, et adhéra au Parti communiste en 1928. Bien que militant à Paris, à l’entreprise, il fut candidat à Pantin aux municipales de 1929.

Secrétaire de la section syndicale Hispano-Brune en 1934, René Vigneron fut à nouveau candidat aux municipales de 1935 à Pantin. Il fut embauché dans cette commune à partir de 1936-1937. En 1936, il participa à l’élaboration de la première partie de la convention collective de l’Aviation.

Mobilisé en 1939, il fut fiché « propagandiste révolutionnaire » (PR) et fut en conséquence cantonné à Melun. Les « PR » de Melun s’organisèrent sur la base du triangle. Démobilisé en 1941, René Vigneron passa à l’action clandestine : pendant six à sept mois, il assura la liaison pour la distribution de tracts sur Boulogne-Billancourt. Il fut ensuite collecteur de fonds à Pantin jusqu’en 1944. En 1944, cheminot, il devint trésorier de la section locale du PC.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9401, notice VIGNERON René, Alexandre, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 février 2009.

SOURCE : L’Humanité, 21 juin 1975.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément