GUERRE Jean, Marc, Roch

Par André Balent

Fils d’un agriculteur, André Guerre (né le 17 septembre 1847 à Baillestavy) et de Marguerite Guerre (née le 6 février 1861 à Baillestavy), Jean Guerre naquit le 16 août 1884 à Baillestavy (Pyrénées-Orientales), petite commune agro-pastorale du Haut Conflent.

Agriculteur à Baillestavy, Jean Guerre devint maire de son village natal à l’issue des élections municipales de décembre 1919. En 1924, il était adhérent du Parti socialiste SFIO et il assista au congrès de la Fédération socialiste SFIO, réuni le 10 février 1924.

Il ne fut pas réélu maire en mai 1925. Un homonyme, Jean, Antoine, Guerre, lui succéda : le conseil municipal élu en 1925 comprenait, d’après les services de la préfecture, dix républicains-socialistes.

Jean Guerre fut réélu conseiller municipal de Baillestavy en mai 1929. En novembre 1929, il fut à nouveau élu maire de la commune en remplacement de Joseph Carboneil, démissionnaire pour convenances personnelles. Réélu maire en mai 1935 il fut maintenu en place par Vichy et exerça ses fonctions jusqu’en août 1944, date de la libération des Pyrénées-Orientales. Il fut à nouveau maire de Baillestavy entre 1945 et 1948.

Il mourut à Finestret (Pyrénées-Orientales) le 20 juin 1972.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article93961, notice GUERRE Jean, Marc, Roch par André Balent, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 4 avril 2017.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, 2 M 5/267/268 I ; 2 M 5/289. — Le Cri Catalan, hebdomadaire (officieux) de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales, 10 février 1924. — Lettre de M. Taurinya, maire de Baillestavy, 14 octobre 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément