GAZEILLES Jean

Par André Balent

Né le 28 avril 1908 à Bages (Pyrénées-Orientales), Jean Gazeilles était ouvrier agricole dans sa commune natale. Militant du Parti communiste et inscrit (novembre 1939) sur la « liste des suspects du point de vue national » dressée à l’occasion de la dissolution du Parti communiste alors qu’il était mobilisé, Jean Gazeilles était considéré par la police comme l’« ex-chef du syndicat ouvrier » : sans-doute était-il secrétaire du syndicat CGT des ouvriers agricoles de Bages ?

Le 15 novembre 1936, lors de la réunion constitutive de la Fédération départementale des syndicats agricoles (CGT) des Pyrénées-Orientales, il fut élu à la CA de cet organisme qui groupait alors 43 syndicats. En 1937, il était secrétaire des Agricoles CGT de Bages. Il était par ailleurs conseiller municipal de Bages en 1937 (voir Fabrega Joseph*). N’étant plus communiste en septembre 1939, il ne fut pas déchu de son mandat.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article92667, notice GAZEILLES Jean par André Balent, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement du cabinet du préfet (13 septembre 1951), liasse 169 (dissolution du Parti communiste), liste des « suspects du point de vue national ». — L’Action syndicale (organe mensuel des syndicats confédérés de Perpignan et des Pyrénées-Orientales), décembre 1936. — Annuaire-Guide des Pyrénées-Orientales, Nîmes, Chastanier et Alméras, 1937. — Arch. Mun. Bages.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément