GAUCHER Antoine

Par Jean Lorcin

Délégué mineur, militant communiste de la vallée de l’Ondaine (Loire), Gaucher se prévalait de l’expérience d’un voyage en URSS pour démentir les affirmations de ses adversaires politiques sur la vie des ouvriers, en particulier des mineurs, en Russie. Membre du comité de rayon de Saint-Étienne en 1935, il reprocha à la direction du rayon, au congrès de rayon du 29 décembre 1935, d’avoir « fortement négligé la politique générale du parti au profit de quelques objectifs de politique municipale » depuis l’entrée au conseil municipal de Saint-Étienne, en 1935, de nombreux communistes, dont Ramier* et Thibaud*. Délégué de la vallée de l’Ondaine au congrès de rayon du 12 janvier 1936, il s’opposa à ce que le PC, lors des prochaines élections législatives, se mit « à la remorque du PUP » au Chambon-Feugerolles où « les sympathies de la population paraissent entièrement acquises à la municipalité pupiste » présidée par Pétrus Faure*. La candidature de Gaucher au conseil général dans le canton du Chambon-Feugerolles en octobre 1937 ne fut finalement pas retenue par le PC qui présenta Civet*. Gaucher était membre du bureau régional quand il fut arrêté et « brutalement » frappé par des « agents en tenue » à l’issue de la grève générale du 30 novembre 1938 (Le Cri du Peuple, 22 décembre 1938), avant d’être condamné à la prison.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article92400, notice GAUCHER Antoine par Jean Lorcin, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jean Lorcin

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 3 M 75, 4 M 129. — La Tribune républicaine, 2 décembre 1938. — « A. Gaucher écrit au maire de Saint-Étienne », dans Le Cri du Peuple, 22 décembre 1938. — RGASPI, 495 270 4069 (document du Komintern à son nom, pas consulté).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément