VALLIN Jean

Par Justinien Raymond, Louis Botella

Né le 22 juin 1870 à Fontcouverte (Savoie) ; cheminot ; syndicaliste CGT puis CGTU de Chambéry (Savoie) ; militant socialiste.

Fils de Gabriel Vallin, charpentier, et de Marie Victorine Buisson, cultivatrice, Jean Vallin était, au lendemain de la Première Guerre mondiale, militant socialiste et conducteur chef au PLM. 

En avril 1920, il était secrétaire général de l’Union départementale CGT de la Savoie. Avant la scission syndicale, il appartenait également au bureau du syndicat des cheminots de Chambéry.

Après la scission, il passa à la CGTU. Il fut secrétaire du syndicat unitaire des cheminots, pour peu de temps. Lorsque René Thomas (voir le Maitron) eut quitté Chambéry pour Paris, Vallin assura « bénévolement le service du secrétariat ».

Le 30 octobre 1922, à Chambéry, il présida la réunion intersyndicale de 350
cheminots de la CGT, de la CGTU et de l’Union nationale de défense professionnelle. À partir de 1923, il assura avec quelques autres militants le secrétariat de l’Union départementale unitaire de Savoie où, aux dires du préfet, il n’y avait plus guère que des cheminots mais « dont le nombre des adhérents [était] encore de plus de 600 ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9227, notice VALLIN Jean par Justinien Raymond, Louis Botella, version mise en ligne le 23 janvier 2017, dernière modification le 23 janvier 2017.

Par Justinien Raymond, Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. F7/13015. — Arch. Dép. Savoie, 33 M IV-16, dossier 369. — État civil en ligne cote 3E2396, vue 134.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément