GALLIEN Victor

Par Yves Le Floch

Né le 9 octobre 1866 à Flamanville (Manche) ; instituteur ; secrétaire général de l’Union départementale CGT de la Manche en 1927.

Instituteur à Flamanville, V. Gallien fut élu le 8 janvier 1920 secrétaire du bureau provisoire du syndicat des instituteurs et institutrices de la Manche (secrétaire adjointe : Mlle Jeanne, trésorier : Magnin, trésorière adjointe : Mme Jeanne, archiviste : Guéroult) ; il fut élu secrétaire général de la Fédération départementale des fonctionnaires, constituée une première fois le 16 mai 1920. En septembre 1923, son syndicat adhéra à la CGT et devint une section départementale du SNI dont il abandonna le secrétariat en septembre 1924, la succession passant à Delahaye.

Le congrès de l’Union départementale du 6 mars 1927, où il représentait la section, l’élut secrétaire général permanent, responsabilité que Charles Granguillotte* ne pouvait assumer à cause de son état de santé et de ses obligations. Gallien prit à cœur ses fonctions et, au retour du comité confédéral national de mai, il fit une tournée auprès de l’ensemble des organisations CGT de la Manche. Ce fut lui qui organisa le congrès extraordinaire de l’Union départementale du 28 août 1927, affermant les locaux et le matériel des services commerciaux et industriels de l’Union à Burnouf. Il eut également la responsabilité d’engager l’Union dans les manifestations du mois d’août en faveur de Sacco et Vanzetti, qui furent assez violentes à Cherbourg, et fut à ce propos désapprouvé par Burnouf, revenu expliquer, après une longue absence, en première page de l’Avenir de la Manche (numéro du 3 septembre) qu’il y avait eu à cette occasion imprudence et faute. Gallien mena enfin, de concert avec Guéroult, le combat contre le nouveau conseil de la section des instituteurs, dominé par des éléments hostiles aux consignes du syndicat national (voir Delahaye* et Lecuyer*). Ne sollicitant pas le renouvellement de son mandat, il fut remplacé par Grandguillotte au secrétariat général de l’Union départementale lors du congrès du 22 janvier 1928. Peu après, en juin 1928, il fut élu au conseil de la section des instituteurs, lorsque de nouvelles élections y renversèrent la majorité.

Militant de la Ligue des droits de l’Homme, Gallien avait été choisi, par son congrès départemental de mai 1927, comme président du comité national pour la réhabilitation des victimes des conseils de guerre, entreprise qui s’attacha à blanchir des accusations portées contre eux des soldats exécutés pour le moins rapidement sur ordre de la justice militaire entre 1914 et 1918.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article91926, notice GALLIEN Victor par Yves Le Floch, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Yves Le Floch

SOURCES : Arch. Nat. F7/13744, rapp. du 23 janvier 1920. — CGT Congrès confédéral de Paris, 1927. — Cherbourg-Éclair, 21 mai 1920. — L’Avenir de la Manche.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément