URVOAS François, Marie

Né le 18 avril 1824 à Saint-Servais (Finistère) ; meneur de grève dans le Var.

Il habitait en 1853 Marseille, où il travaillait pour des entrepreneurs sur le chemin de fer ; il se fixa à Toulon à partir d’août 1854, travailla un mois à l’agrandissement de la ville, puis au déchargement du charbon à l’arsenal de Castigneau. Il demeurait au Pont-du-Las, 11, rue Gily. Il fut poursuivi comme « meneur » après la grève du 16 mai 1856. Il reconnut s’être entendu avec ses camarades pour ne pas travailler à moins de 3,50 F. Il fut condamné pour ce fait à huit jours de prison. Antérieurement, il avait été condamné par le 2e conseil de guerre, siégeant à Paris le 27 juin 1850, à un an de prison pour vol d’une montre en or au préjudice d’un militaire.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article9186, notice URVOAS François, Marie, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 septembre 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Var, 9 U 14/35 et 9 U 15/3.

Version imprimable Signaler un complément