AUSSENARD Désiré, Jules

Par Claude Pennetier

Né le 22 octobre 1863 à Boësses (Loiret), mort le le 19 mars 1930 à Paris XXe arr. ; conseiller municipal de Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis)

Marchand de vins puis artisan tonnelier, semble être venu d’Aubervilliers dans les premières années du siècle ; il était inscrit sur les listes électorales de Pantin en 1914. En 1907, il était déjà domicilié à Pantin. En tant que militant de Ligue des droits de l’homme, il souscrivit au nom de la section de Pantin une action nominative d’une valeur de 25 francs lors de l’augmentation du capital de la Société nouvelle du journal l’Humanité. Il employait plusieurs personnes dont certaines logées à son domicile selon les recensements de 1921 et 1926. Désiré Aussenard fut élu conseiller municipal socialiste de Pantin (Seine) en quatrième position de la liste dirigée par Charles Auray le 30 novembre 1919. L’assemblée municipale le désigna comme troisième adjoint. Paris-Est du 6 décembre 1919 avait publié un article ironique, sous le titre « Qui sera maire ? » ; « Cependant la rumeur nous a appris que M. Marsais n’en voulait pas, que M. Auray ne l’accepterait point et que le candidat ne semblait avec le plus de chances d’être choisi était M. Aussenard. M. Aussenard est un homme fort distingué, gros industriel dirigeant une exploitation dont il tire de très jolis bénéfices. Ces bénéfices lui ont permis de se rendre acquéreur d’immeubles dont il a augmenté le nombre tout récemment encore. La classe ouvrière ne pourrait faire un meilleur choix : représenté par un patron et un propriétaire, le parti socialiste est tout indiqué pour inspirer confiance aux syndicalistes et aux locataires qui ont mené en sa faveur la plus ardente des campagnes ».

Aussenard adhéra au Parti communiste après le congrès de Tours et le quitta, avec Auray et de nombreux conseillers, en janvier 1923, Il adhéra à l’Union socialiste communiste mais rejoignit le Parti socialiste SFIO avant 1925. Aussenard fut réélu conseiller municipal le 3 mai 1925 (2e) et conserva sa fonction d’adjoint. Il était alors fabricant de lits de fer.

Il fut présifdent de l’Harmonie municipale.

Il mourut le 19 mars 1930 à Paris XXe arr.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article91584, notice AUSSENARD Désiré, Jules par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 9 octobre 2018.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3, Versement 10451/76/1 et listes électorales. — Arch. Lavoignat. . — L’Humanité, 5 décembre 1919. — Paris-Est. — Notes d’Alexandre Courban.

Version imprimable Signaler un complément