AULÉZY Fortuné [AULÉZY Siméon, Fortuné]

Par Jacques Girault

Né le 31 janvier 1878 à Salernes (Var), fils de cultivateurs, Fortuné Aulézy, instituteur, épousa une institutrice au Plan-de-la-Tour (Var) en août 1903. Ils étaient en poste à Fréjus. Il fit partie, le 19 septembre 1912, de la commission de transformation du Syndicat en association régie par la loi de 1901. Lors de l’assemblée générale du 19 décembre 1912, il était le secrétaire du bureau provisoire de l’Amicale. Resté aussi membre de la section syndicale, en décembre 1913, il écrivait une lettre publiée dans le Bulletin où il se solidarisait de Dol, alors victime de tracasseries. Membre du Syndicat national en 1926, il possédait une action du groupe des coopérateurs adhérent à l’Union des coopérateurs du Var.

À la retraite, Aulézy fut élu conseiller municipal de Fréjus, le 5 mai 1935, sur la liste « d’union républicaine et socialiste » comprenant une majorité de socialistes SFIO, avec 1 040 voix sur 1 795 inscrits. Pour l’élection du deuxième adjoint, il obtint 6 voix sur 23 votants et fut élu troisième adjoint. Désigné comme délégué sénatorial en septembre 1935, il fut révoqué comme ses colistiers en décembre 1940.

Aulézy mourut accidentellement à Fréjus, le 25 août 1944. Un groupe scolaire porte son nom à Fréjus.

Sa femme née à Cogolin (Var) le 18 décembre 1882, fut conseillère municipale SFIO de Fréjus en 1953.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article91524, notice AULÉZY Fortuné [AULÉZY Siméon, Fortuné] par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 35 2. — Arch. Com. Fréjus. — Arch. Coop. du Midi. — Presse corporative. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément