BESSIÈRES Gabriel, Augustin, dit « Gaby »

Par Michel Gorand

Né le 20 novembre 1922 à Lascabanes (Lot) ; employé au magasin des approvisionnements à Paris-Tolbiac ; secrétaire du syndicat des cheminots CFTC puis CFDT de Juvisy-sur-Orge (Seine-et-Oise, Essonne) de 1960 à 1975 ; secrétaire de l’Union locale CFTC puis CFDT de Juvisy (1962-1975).

Fils d’agriculteur, né dans une famille de quatre garçons, Gabriel Bessières travailla, après le certificat d’études, dans l’entreprise ferroviaire Drouard puis entra à la SNCF à Cahors (Lot) comme auxiliaire en mars 1939. Pris dans une rafle en mars 1943, il fut envoyé au Service de travail obligatoire en Allemagne de mars 1943 à mai 1945 et reprit son travail à la SNCF en août 1945 à Paris-Tolbiac au magasin des approvisionnements.
Catholique, adhérent à la CGT jusqu’en 1947, il adhéra ensuite à la CFTC, devint militant à partir de 1958 à cause des événements politiques et de la guerre d’Algérie ; il participa à une douzaine de manifestations de novembre 1961 à mars 1962, dont Charonne. Il adhéra à l’Union de la gauche socialiste (UGS) en 1958 puis au Parti socialiste unifié (PSU) à partir de 1960.
Trésorier de l’Union du Sud-Ouest de 1959 à 1963, secrétaire du syndicat des cheminots CFTC de Juvisy à partir de 1960 puis CFDT fin 1964, il devint secrétaire de l’Union locale de Juvisy en 1962 et le resta jusqu’en 1975. Il demeura militant de base et participa à tous les congrès fédéraux et confédéraux CFTC puis CFDT de 1960 à 1975.
Marié, père de quatre enfants, il termina sa carrière à Juvisy comme employé principal le 31 décembre 1977 et se retira à Montcuq (Lot) en 1979. Gabriel Bessières adhéra au Parti socialiste en 1980 et continua à militer à l’Union départementale des retraités de la CFDT ainsi qu’au PS.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article911, notice BESSIÈRES Gabriel, Augustin, dit « Gaby » par Michel Gorand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 février 2012.

Par Michel Gorand

SOURCES : Correspondances avec le militant, 1998 et 2002. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément