ARISTARQUE Claire [ROBINET Claire, Blanche, Hélène épouse].

Par Jacques Cousin

Née le 26 décembre 1880 à Brizambourg (Charente-Inférieure/Maritime), morte le 28 septembre 1955 à Cognac (Charente) ; institutrice en Mayenne ; militante syndicale.

Fille d’un tonnelier, Claire Robinet fréquenta l’École normale d’institutrices de Laval (Mayenne) de 1896 à 1900 et en sortit avec un brevet supérieur. Institutrice, elle se maria en octobre 1904 à Ballée (Mayenne) avec Auguste Aristarque, clerc de notaire, fils d’un plafonneur. Le couple eut une fille.

Institutrice à Laval, elle fut déléguée avec Madame Harel et Auguste Durand au congrès de l’Union des syndicats CGT de la Mayenne le 26 juin 1921 pour la section syndicale des membres de l’enseignement laïque. En 1912, démissionna-t-elle de la section syndicale des instituteurs, intimidée sans doute par les menaces de l’administration face au refus des syndicalistes de dissoudre leur organisation ? Elle contribua à la fondation de l’Université populaire lavalloise en 1902 et à lui donner vie. Elle fut la vice-présidente de la section départementale de la Ligue des droits de l’homme. Sous l’Occupation, elle hébergea israélites et patriotes pourchassés par les nazis.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article91019, notice ARISTARQUE Claire [ROBINET Claire, Blanche, Hélène épouse]. par Jacques Cousin, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 22 décembre 2017.

Par Jacques Cousin

SOURCES : Arch. dép. Mayenne. — Presse syndicale, L’Amical, L’Émancipation de l’instituteur. — Archives de l’École normale d’institutrices de Laval. — DBMOF, 1914-1939 (Notice par Jacques Omnes].

Version imprimable Signaler un complément