ARDIZZONE Vincent

Antifasciste ; volontaire en Espagne républicaine.

Né vers 1910, domicilié à Rosny-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis), volontaire en Espagne républicaine, Vincent Ardizzone combattit dans les Brigades internationales. Il fut tué le 11 février 1937 dans le secteur d’Arganda. Marié, il était père de deux fils âgés de six et de quatre ans en 1937. Sa femme mourut en 1940 pendant l’exode, victime d’un bombardement. Les enfants furent élevés à Montagnac-la-Crempse en Dordogne par Mme Guillot, grand-mère maternelle.

Le nom de Vincent Ardizonne figurait sur la liste des deux mille combattants morts en Espagne, publié dans l’ouvrage Épopée d’Espagne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90991, notice ARDIZZONE Vincent , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 9 septembre 2012.

SOURCE : Arch. AVER (dossiers MDN et ministère Anciens Combattants). — Arch. RGASPI, Moscou, 545/2 ; RGASPI 545.6.1038 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine. – Épopée d’Espagne. Brigades internationales 1936-1939, AVER, 1956, Rééd. 1957.

Version imprimable Signaler un complément