ANTONIOLI Aimé, Laurent

Par Jacques Girault

Né le 10 septembre 1892 à Toulon (Var), mort le 19 septembre 1969 à Toulon ; bouquiniste ; militant socialiste SFIO.

Son père Pierre, Honoré Antonioli, né le 3 mars 1865 à Draguignan (Var), fils d’un ouvrier chaisier, et d’une repasseuse, commerçant à Toulon, exploitait aussi le kiosque à journaux de la place de la Liberté . Il mourut le 5 mars 1939 à Toulon. Le journal socialiste SFIO, Le Populaire du Var notait alors qu’il était un bon militant du Parti, de la Libre Pensée et de la Ligue des droits de l’Homme.

Aimé Antonioli se maria en octobre 1935 à Toulon avec une giletière. Bouquiniste sur le port à Toulon, il entretenait des rapports avec les anarchistes et avant 1914, était surveillé par la police pour antimilitarisme. Il tenait après la guerre le kiosque à journaux, place de la Liberté, point de rencontre des socialistes de Toulon.
En 1924, secrétaire adjoint de la section SFIO de la ville, il était aussi vice-président de la Ligue des droits de l’Homme. Partisan de la participation ministérielle en mai 1926, il était en 1927-1928, président du cercle de l’Union socialiste du deuxième canton. Il participait aussi aux activités du cercle socialiste corse Édouard Vaillant. Il fut délégué de la section socialiste SFIO au congrès du Luc (Var) du 26 mars 1933.
Dans le bulletin de l’Union générale des instituteurs, en octobre 1925, A. Antonioli, chausseur, 82 cours Lafayette, annonçait qu’il ferait une remise aux adhérents de l’Union, section départementale du Syndicat national des instituteurs. Etait-ce lui ou un de ses parents

Son fils prit sa succession dans le kiosque à journaux dans les années 1950.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90925, notice ANTONIOLI Aimé, Laurent par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 17 juin 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13021, 13085, 13253. — Arch. Dép. Var, 3 Z 2 5, 6. — Arch. Com. Toulon. — Presse locale. — Sources orales.

Version imprimable Signaler un complément