ANTOINE Lucien

Communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Né le 20 mai 1907 à Gérardmer (Vosges), fils d’une bonne, légitimé par mariage, Lucien Antoine se maria lui-même à Paris (XIe arr.), le 24 novembre 1928. Titulaire du certificat d’études, il devint monteur électricien après avoir suivi pendant un an les cours de l’École universelle de Paris.

Membre de la CGT, il était délégué de groupe dans l’entreprise de machines à écrire Contin située dans le XXe arrondissement, qu’il habitait alors. Sympathisant du Parti communiste depuis 1926, il adhéra en janvier 1938 à la cellule Maison-Blanche de Gagny, ville où il vivait chez son oncle 28 Rue Joffre.

Séparé de son épouse, Lucien Antoine fut volontaire dans les Brigades internationales de l’armée républicaine espagnole à partir du 12 mars 1938. Il y combattit comme téléphoniste dans la batterie "Pasionaria" du groupe d’Artillerie Anna Pauker, fonction à laquelle il avait été formé au cours de son service militaire. Il fut également secrétaire fourrier.

Rapatrié après octobre 1938, il était vivant en 1948.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90909, notice ANTOINE Lucien , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 8 septembre 2012.

SOURCES : Arch. AVER (liste de rapatriés : Paris). — Arch. RGASPI, Moscou, 545/2 et 6 ; 495 270 5804, un dossier du Komintern à son nom (le même ?), pas consulté ; RGASPI 545.6.1038 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine ; RGASPI 545.6.44.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément